LES YEUX ET L'ESTHÉTIQUE

Un bon nombre d’informations sont transmises par le regard; nos états d’âme, nos sentiments et notre état physique. Le regard est sans doute un outil de séduction, qu’il est possible d’habiller afin de le rendre plus attrayant ! En tant qu’optométriste, je suis appelé à voir de près toute la beauté de ces « décorations »; maquillage, extensions de cils et injections, ainsi que leurs petits travers. Heureusement, les problèmes se font plutôt rares, mais tentons de démystifier ensemble les différents inconforts que peuvent vivre vos clientes.

 

 

Le maquillage, les crèmes et LE mascara

Le maquillage et les mascaras causent en général peu d’ennuis côté confort, mais peuvent affecter la qualité de la vision de certaines personnes. Certains crayons sont appliqués à la base des cils très près des yeux (quand ce n’est pas directement à la jonction entre la paupière et la surface de l’œil), et il n’est pas rare d’observer des milliers de particules de crayon s’éparpiller dans les larmes à chaque clignement.
Lesdites larmes, étant bien plus que seulement une couche d’eau, ont une chimie complexe qui peut se voir altérée par la présence de particules de maquillage. La stabilité de la vision peut donc en être diminuée. Certaines personnes se plaindront de voir un voile blanchâtre passer de temps à autre devant leurs yeux, et celles qui portent des lentilles cornéennes pourraient se plaindre d’une baisse de confort.

Certaines glandes situées dans les paupières possèdent de minuscules orifices situés derrière les cils, très près de l’œil. Une épaisse couche de crayon appliquée à cet endroit pourrait ainsi obstruer l’orifice de ces glandes, ce qui pourrait entraîner rougeurs, bosses et enflure.

Puisque la surface de l’œil et des cils est naturellement chargée en bactéries de toutes sortes, il convient de remplacer régulièrement les outils de maquillage, principalement les mascaras, qui risquent de se contaminer avec l’usage et de causer des irritations ou infections.

 

L’inflammation, un signe qui ne ment pas

En cas d’irritation, il est fort probable de noter une inflammation de la surface oculaire ou des paupières. L’inflammation est la réaction normale d'un tissu victime d’une “agression”, que ce soit une brûlure, coupure ou un contact avec un agent irritant. Par définition, l’inflammation se manifeste par de la rougeur, de la chaleur, de l’enflure et de la douleur, qui surviennent suite à la libération dans les tissus de diverses molécules chimiques. La peau des paupières et de la surface des yeux est très sensible à toute forme d’agression et réagira avec vigueur en cas de mécontentement! Paupières enflées et rouges, rougeur du blanc de l’œil ou sensation de grain de sable dans l’œil sont des manifestations classiques de l’inflammation oculaire.

Les réactions allergiques sont aussi fréquentes au niveau des yeux, et seront induites par la libération dans les tissus d’une molécule nommée histamine, qui causera de l’inflammation et surtout une sensation de picotement désagréable. Généralement, la réaction allergique est due à une hypersensibilité du système immunitaire à quelque chose d’inoffensif, tels les pollens, salives d’animaux ou les produits de beauté. Pour minimiser les risques de réaction allergique en institut de beauté, il convient de se tourner vers des produits hypo-allergènes, qui ont beaucoup moins de chances de causer des ennuis. Cependant, sachez que certains individus sont munis d’un système immunitaire plus faible et pourraient montrer des signes de réaction même aux produits les plus doux.

Sachez que la nature nous a fourni un anti-inflammatoire/antihistaminique facile d’accès (la plupart du temps) et efficace: le froid. Une compresse froide, un glaçon enroulé dans une débarbouillette humide, un sac “gel” tout droit sorti du congélateur aideront à calmer les tissus oculaires enflammés et limiter l’enflure, le picotement et l’inconfort. Dans le cas où le froid ne suffit pas à la tâche, diverses stratégies de traitement sont disponibles sous prescription. Il convient de recommander à la personne affectée de consulter un optométriste afin d’être prise en charge et soignée adéquatement.

 

En conclusion, agrémenter le regard représente en général une activité à faible risque. L’utilisation de produits de qualité et l’expertise des professionnels de la beauté permettent de diminuer ces faibles risques à un niveau minimal. N’hésitez surtout pas à diriger vos client(e)s vers un optométriste en cas de doute, il est votre professionnel de première ligne en soins visuels, disponible rapidement et possédant tout l’arsenal de compétences requises pour évaluer et traiter, le cas échéant, les problèmes mineurs relatifs aux yeux !

 

** Texte par le Dr. Gilbert Fortier, Optométriste, tel que vue dans l'édition de novembre-décembre 2016 des Nouvelles Esthétiques Spa Canada **