Biologie et structure de la peau, classification des types de peaux

36

La peau permet de protéger l’intérieur du corps de l’environnement extérieur. Il s’agit du plus grand organe du corps humain et son fonctionnement est complexe. Essayons de comprendre sa structure et de décrypter ses fonctions.

Structure de la peau

La peau représente 1.5 à 2 m2 chez l’adulte et 16% du poids corporel total. Son épaisseur varie de 0.5 à 4 mm dépendamment de la localisation. Son pH est acide (entre 4.2 et 6.1) et permet d’éviter le développement des bactéries. Effectivement, ce manteau acide protège l’intérieur de notre corps de l’environnement extérieur. De plus, la peau contient 5 millions de follicules pilo-sébacés et 3 millions de glandes sudoripares. Elle se divise en 3 couches distinctes : l’épiderme, le derme et l’hypoderme. Ces trois couches ont des compositions et des fonctions bien distinctes, que nous allons essayer de comprendre.

Épiderme

L’épiderme est la couche la plus externe de la peau. Il n’est pas vascularisé, contrairement au derme et à l’hypoderme. Les nutriments nécessaires à l’épiderme diffusent donc du derme vers l’épiderme (ce ne sont pas les vaisseaux sanguins qui apportent les nutriments à l’épiderme).

L’épiderme est composé de 5 sous-couches :

  • La couche basale, située au plus proche du derme. Elle contient des cellules souches qui se divisent asymétriquement pour donner des cellules souches rattachées au derme, et des cellules d’amplification capables de se diviser pour assurer le renouvellement constant et la réparation de l’épiderme.
  • La couche épineuse, située juste au-dessus de la couche basale. Il s’agit d’une couche très particulière, composée de 5 à 8 couches de cellules dont la surface présente des épines. Cette couche permet la différenciation des cellules après leur division. Cette différenciation dépend des signaux perçus par les cellules.  
  • La couche granuleuse, située juste au-dessus de la couche épineuse. Elle contient des cellules présentant des granules riches en protéines. Cette couche permet la desquamation de la peau au niveau de la couche cornée.
  • La couche cornée, située au plus proche de l’extérieur. Elle est composée de cornéocytes (cellules mortes sans noyaux qui protègent les couches sous-jacentes), de céramides et de facteurs naturels d’hydratation (NMF). Cette couche forme une barrière hydrolipidique contre les agressions extérieures.  
  • Une couche de transition, située entre les couches granuleuse et cornée, est parfois présente, là où la peau est la plus épaisse.

Au sein de ces sous-couches, on retrouve 4 types cellulaires essentiels au fonctionnement de la peau :

  • Les kératinocytes. Ils représentent 80 à 90% des cellules de la peau et 30% de l’épiderme. Ces cellules se transforment en cornéocytes au cours du cycle de vie de la peau. Elles produisent de la kératine, qui donne sa rigidité à la peau. Les kératinocytes permettent le renouvellement et la cohésion de l’épiderme. De plus, ils stockent la mélanine et protègent donc notre organisme des rayons UV.
  • Les mélanocytes. Ils représentent 5 à 10% des cellules de l’épiderme. Ces cellules synthétisent la mélanine qui nous protège contre les UVB.
  • Les cellules de Langerhans. Situées dans la couche épineuse, elles constituent la première ligne de défense du système immunitaire. Ces cellules sont capables de capter des fragments de bactéries et de donner un signal au système immunitaire pour qu’il se défende. Elles protègent donc l’organisme des bactéries et des virus. Ces cellules sont cependant immatures jusqu’à ce que les antigènes viennent se fixer dessus.
  • Les cellules de Merkel. Situées dans la couche basale, ces cellules permettent de ressentir les sensations tactiles.  

Derme

Le derme est relié à l’épiderme par une jonction dermo-épidermique. Il est principalement composé de fibroblastes. Les fibroblastes permettent la synthèse du collagène et de l’élastine, essentiels à la structure de la peau. Effectivement, le collagène donne structure, rigidité et résistance à la peau tandis que l’élastine donne de l’élasticité à la peau. Le derme permet donc de structurer la peau de par la production de collagène et d’élastine. Il intervient également dans les processus de thermorégulation et de cicatrisation.

Hypoderme

L’hypoderme est un tissu graisseux vascularisé constitué d’adipocytes. Cette couche permet de nous protéger thermiquement et mécaniquement et constitue une réserve énergétique essentielle au bon fonctionnement de notre organisme. Effectivement, les adipocytes contiennent des triglycérides qui, sous l’action de la lipase, vont se transformer en acides gras libres et glycérol, donnant de l’énergie à nos cellules.

Fonctions de la peau

La peau possède plusieurs fonctions, dépendamment de la couche. Elle permet donc de nous protéger de l’environnement extérieur (bactéries, rayonnements UV, etc.) de par l’activité des kératinocytes principalement présents dans la couche basale notamment. Elle permet également d’éviter l’évaporation de l’eau qui se trouve dans notre corps grâce à la couche cornée qui forme un film hydrolipidique protecteur à la surface de la peau. La peau est également l’organe qui nous permet d’avoir des sensations de par la présence de nombreux récepteurs (cellules de Merkel entre autres), mécaniques notamment, qui nous permettent de ressentir la pression et les températures. D’ailleurs, la peau permet de garder constante la température de notre organisme (soit 37 degrés Celsius).

Classification des types de peaux

Bien que la structure générale de la peau se ressemble d’un individu à un autre, les mécanismes étant complexes et uniques pour chacun d’entre nous, chaque individu possède son propre type de peau. Il existe 4 types de peau : la peau sèche, la peau normale, la peau grasse et la peau mixte. Les types de peau permettent de classer les peaux en fonction de leur équilibre en eau et en lipides. Attention cependant, contrairement à ce que l’on peut penser, la peau déshydratée n’est pas un type de peau, mais une problématique concernant tous les types de peau. Essayons de caractériser et de comprendre comment reconnaitre chaque type de peau.

La peau sèche

Une peau sèche est une peau qui manque de lipides, en particulier de sébum. Ce manque de sébum conduit à une carence en lipides nécessaires pour retenir l’humidité dans la peau et construire une barrière protectrice contre les agressions extérieures. Plusieurs facteurs peuvent conduire à une peau sèche : hérédité, climat, eau calcaire, expositions prolongées au soleil, changements et déséquilibres hormonaux, médicaments, stress ou hygiène corporelle trop intensive ou non adaptée. Effectivement, l’eau trop chaude et l’utilisation de savons (un savon est à pH basique) notamment, détériore le film hydrolipidique de la peau.

La peau sèche est donc rugueuse au toucher et inconfortable. Plus la peau est sèche (on parle de peau très sèche et extrêmement sèche), plus la peau risque de desquamer (présence de peau morte qui se détache à la surface de la peau), voire même de gercer. Une peau sèche est également plus sujette à présenter des rougeurs, à tirailler ou à démanger. De manière globale, la peau devient plus sèche avec le temps, et ce pour tous les types de peau.

La peau normale

Le terme peau normale est utilisé pour décrire une peau ni trop sèche, ni trop grasse, soit équilibrée, en eau et en lipides. La peau normale étant équilibrée, elle est lisse et douce au toucher. Les pores sont peu, voire pas, dilatés et elle ne présente pas d’imperfections. Une peau normale n’a pas tendance à être déshydratée ou sensible.  

La peau grasse

Une peau grasse est une peau présentant une surproduction de sébum. Ce phénomène de surproduction de sébum s’appelle une séborrhée. Plusieurs facteurs peuvent causer une séborrhée : hérédité, changements et déséquilibres hormonaux, médicaments, stress ou même cosmétiques non adaptés. Sur ce dernier point, il est bien important de comprendre que les peaux grasses ont tendance à peu, voire pas, s’hydrater ou à utiliser des produits asséchant pour contrebalancer la production de sébum alors qu’il faudrait faire tout l’inverse. Effectivement, la peau produit du sébum pour se protéger des agressions extérieures. Hydrater sa peau permet de former un film protecteur à la surface de la peau. Si on ne s’hydrate pas, ou pire, qu’on assèche sa peau, alors pour se défendre et rester protégée des agressions extérieures, la peau va produire plus de sébum. C’est alors un cercle vicieux qui s’enclenche.

Une peau grasse se reconnait facilement de par son aspect luisant et brillant, qui s’accentue au cours de la journée. Les pores sont généralement très dilatés. Les peaux grasses sont plus sujettes aux imperfections, pouvant causer de l’acné légère à sévère. Effectivement, le sébum, présent en trop grande quantité, a du mal à s’écouler normalement et finit par obstruer les pores, à l’origine de comédons, de pustules, de papules, de nodules et de kystes sébacés.

La peau mixte  

Une peau mixte est une peau présentant un mélange de deux types de peau. Généralement, c’est la zone T (le front, le nez, les ailes du nez et le menton) qui est grasse avec des pores dilatés et le reste du visage normal ou sec.

Formuler des soins pour les différents types de peau

Il est important de comprendre le fonctionnement de la peau afin de développer des produits assimilables sans danger par la peau. Bien qu’il existe des actifs traitant plusieurs problématiques, la plupart des ingrédients ne traitent qu’un problème de peau. Il est donc important de cibler un public avant de développer un produit cosmétique.

Une peau sèche préférera donc des produits riches en gras, donc en huiles, pour contrebalancer le manque de lipides. À l’inverse, une peau grasse préférera des produits pauvres en gras afin de ne pas surgraisser sa peau. Ainsi, les peaux sèches se dirigeront plus facilement vers des crèmes riches et épaisses, voire des huiles, alors que les peaux grasses se dirigeront plus facilement vers des formules aqueuses et légères, telles que des gels-crèmes notamment. Les peaux normales et mixtes se dirigeront vers des formules équilibrées en gras et en eau.

Des actifs peuvent également compléter les formules et agir sur des problématiques spécifiques liées au type de peau. D’autres, tels que la niacinamide ou le panthenol, sont des actifs versatiles, qui peuvent agir à différents niveaux et donc convenir à tous les types de peau.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Championnat - Nail Art

  • Déposer les fichiers ici ou
    Types de fichiers acceptés : jpg, gif, png, pdf, jpeg, Taille max. des fichiers : 256 MB, Max. des fichiers : 10.
      Une photo haute résolution de vous ainsi que de vos plus beaux modèles** **Les photos que vous soumettrez doivent absolument être en couleurs. Les photos que vous soumettrez ne doivent en AUCUN CAS être retouchées. Par retouches, nous entendons tout montage de photos, l’utilisation d’un logiciel de traitement d’image ou l’utilisation de filtre sont strictement interdit. Nous exigeons des photos 100% naturelles.
    • 50$ + taxes de frais d'inscription. par catégorie. Vous serez rediriger à la boutique pour faire le paiement de votre participation. ***Veuillez noter que votre inscription sera considérer seulement après le paiement des frais d'inscription.
    • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.

    Championnat - Massage

    • Association professionnelle dont vous êtes membre? Member of which professionnal Association or Group.
    • Déposer les fichiers ici ou
      Types de fichiers acceptés : jpg, gif, png, pdf, Taille max. des fichiers : 256 MB, Max. des fichiers : 10.
        Une photo haute résolution de vous style passeport mais vous pouvez sourir, logo (si applicable ), diplômes, certification, accréditation. Accepted file types: jpg, gif, png, pdf, Max. file size: 256 MB, Max. file size: 10. A high resolution photo of yourself, logo (if applicable), diplomas, certification, accreditation.
        30 minutes de Massage freestyle ou thérapeutique appliqué seulement sur la partie postérieure du corps présenté au choix du thérapeute dans l’une des catégories, soient Freestyle ou Thérapeutique (parties postérieures incluses: pieds, jambes, dos, bras, mains, épaules, cou, tête) / 30 minutes Freestyle or Therapeutic Massage applied only on the posterior part of the body presented by the therapist's choice in one of the following categories: Freestyle or Therapeutic (Posterior parts included: feet, legs, back, arms, hands, shoulders, neck, head)
      • 125.00$+ TPS (5%)6.25 $ + TVQ (9.975%) 12.47$ = TOTAL 143.72$ de frais d'inscription. Vous serez rediriger à la boutique pour faire le paiement de votre participation. 125.00 $ + taxes CAN registration fee. You will be redirected to the store to make the payment of your participation. Prendre note qu'à partir du 1er février 2023 le prix régulier de 150.00$ + taxes sera en vigueur. / Please note that the regular price of $150.00 + taxes CAN will be in effect on February 1st, 2023. ***Veuillez noter que votre inscription sera considérer seulement après le paiement des frais d'inscription. /***Please note that your registration will be considered only after payment of the registration fee.
      • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.

      Prix de l'innovation * Édition 2022 *

      • Déposer les fichiers ici ou
        Types de fichiers acceptés : jpg, png, pdf, doc, docx, Taille max. des fichiers : 256 MB, Max. des fichiers : 5.
          Publicités, logos et images
        • 50$ + taxes de frais d'inscription. Vous serez rediriger à la boutique pour faire le paiement de votre participation.
        • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.
        Close
        © 2023 LNE. Tous droits réservés.
        Close