Comment obtenir plus de sa colle

La colle est au centre de l’application pour une technicienne en extensions de cils. Cet outil nécessite une attention particulière, car il peut être à la source même d’un service de qualité ou médiocre. Elle est d’ailleurs souvent blâmée pour une application moins rapide ou une pauvre tenue des extensions. Saviez-vous que certains points sont impératifs afin d’obtenir le meilleur de votre colle ?

par Sarah Dorsainville, directrice de la formation pour Misencil

1. À CHACUN SA COLLE
Toutes les colles ne sont pas faites égales ! La vitesse à
laquelle sèche votre colle doit s’harmoniser à votre aise
et vitesse de travail. Certaines colles ont la propriété de
sécher très rapidement, ce qui à priori signifie que
votre application sera plus rapide, et comme le dicton
le dit : le temps c’est de l’argent. Par contre, êtes-vous
certaines d’être assez rapides pour votre colle ? Si
l’extension trempée dans la colle commence à sécher
avant même d’avoir touché le cil naturel, votre attachement
sera faible et la tenue des extensions sera plus
courte. Il est parfois nécessaire de passer quelques sortes
de colle avant de trouver la bonne !

2. LA COLLE, C’EST DANS L’AIR !
Vous le savez, grâce à l’humidité dans l’air, la colle sèche,
et certaines colles requièrent un plus haut taux d’humidité
pour performer à la vitesse promise. C’est pourquoi il est
impératif de connaître le niveau d’humidité dans votre
espace de travail. Ainsi vous saurez si le niveau est optimal
ou pas et pourrez alors ajuster votre rapidité d’exécution
de la pose en conséquence. Armez-vous d’un hygromètre,
d’un humidificateur et d’un déshumidificateur afin de
contrôler votre environnement, peu importe la saison.

3. LA SURFACE DE SUPPORT
La colle commence à polymériser dès son contact avec
une surface. Cette réaction est accélérée lorsqu’il y a un
contact avec une fibre naturelle tel le coton. Cette réaction
est forte et émet une chaleur et des vapeurs. C’est
pourquoi il est préférable d’éviter d’utiliser les rubans
médicaux fibreux pour y reposer notre goutte de colle
durant l’application. Cette goutte commencera rapidement
à sécher, elle sera donc moins efficace et vous demandera
d’être changé plus souvent. Cette réaction agressive est
aussi la raison pourquoi il est préférable d’utiliser des
surfaces en plastique lisses pour apposer la goutte de colle et de ne pas utiliser des applicateurs fibreux pour nettoyer les cils avant le service. Ceux-ci peuvent laisser des fibres sur les cils qui à leur tour pourraient créer une réaction agressive proche des yeux.

4. LE TYPE DE CONTACT
Vous êtes-vous déjà demandé si vous aviez la bonne
technique d’adhésion ? En effet, plus la colle est rapide
moins elle laisse place au repositionnement. Les colles
rapides demandent un contrôle du placement de l’extension
en évitant de briser le contact avec le cil naturel
durant l’adhésion. Les mouvements de va-et-vient le long
du cil naturel sont donc à proscrire.

5. L’ENTREPOSAGE
Quand elle n’est pas utilisée, votre colle requiert aussi de
l’attention. La composante de la colle, le cyanoacrylate,
se conserve au frais entre 17 et 22 degrés Celsius, à l’abri
du soleil et de la chaleur. L’environnement dans lequel elle
est entreposée doit être stable en température et en
humidité, ce qui évitera à la colle de perdre en efficacité
à même la bouteille. À noter que cette bouteille est
perméable et donc toute proximité de solvant, ammoniac,
acétone ou produits d’entretien ménagé peuvent
corrompre la colle en bouteille et la rendre moins efficace,
voire même inutilisable.

Il est donc de votre responsabilité comme professionnelle
en extensions de cils de comprendre et maîtriser
votre colle afin d’avoir un contrôle sur la résultante.
Il peut même être judicieux de tenir et d’utiliser
différentes colles selon la saison, notre environnement
et la clientèle que nous avons. Ainsi, vous seriez prêtes à
toutes éventualités. Comme un artiste de peintre et son
pinceau, c’est grâce à l’expérience que l’on apprivoise
nos outils ! 