Information Concours Esthéticienne de l’année

RENSEIGNEMENTS GÉNÉRAUX : 

Les Nouvelles Esthétiques Canada organisent le concours de  «L’Esthéticienne de l’année» dans le but de valoriser et soutenir le développement des professionnels du domaine de l’esthétique.

OBJECTIF : Récompenser la professionnelle la plus proactive, une femme d’affaires d’exception qui, chaque jour, fait rayonner le domaine de l’esthétique et qui se démarque par son approche client irréprochable et ses services.

ADMISSIBILITÉ : Ce concours s’adresse à toutes les professionnelles du domaine de l’esthétique âgé de 18 ans et plus, que vous œuvriez en institut ou à domicile. La participante doit résider au Canada, être diplômée en esthétique par un centre de formation reconnu et présente le jour de la remise du prix, soit le dimanche 3 mai 2020

INSCRIPTIONS: Les inscriptions se tiendront du 25 novembre 2019 au 1er mars 2020 .

SÉLECTION: 15 participantes seront nommées finalistes . ( 10 finalistes pour l’esthéticienne de l’année et 5 pour le prix de la relève) . Chacune des finalistes sera conviée à une entrevue finale de sélection avec notre jury indépendant, à l’issue de quoi la grande gagnante sera élue. Les 15 finalistes sélectionnés seront contactées par téléphones et annoncées sur les réseaux sociaux dans la semaine du 16 mars 2020.

LA FINALE: Le nom de la grande gagnante du prix « Esthéticienne de l’année 2020 » sera annoncé lors de la soirée de gala du Congrès Les Nouvelles Esthétiques Canada devant professionnels de l’industrie, collègues et proches. Il est obligatoire que la gagnante soit sur place afin de recevoir son prix.

NOUVEAU CETTE ANNÉE: LE PRIX DE LA RELÈVE: Cette année, nous invitons les esthéticiennes nouvellement diplômées (2 ans et moins)  à déposer leur candidature dans la catégorie Relève. Les critères:

  • Le ou la candidate doit être diplômé  en esthétique depuis moins de  2 ans. ( 24 mois et moins)
  • Être employé ou à son compte.
  • Avoir une approche et une vision dynamique de l’esthétique.
  • Avoir la volonté et le désir d’être un exemple pour la profession d’esthéticienne.