ENTREVUE PRO AVEC ANGELIQUE CARRIERE

Rencontre avec Angélique Carrière, experte-conseil en gestion et développement des spas.

Sexologue de formation, Mme Carrière a étudié la massothérapie dans le cadre d’un projet d’intervention. Une passion venait de naître! Après avoir effectué un virement à 180° dans sa carrière, elle a alors enseigné la massothérapie, puis géré un spa, pour aujourd’hui accompagner d’autres entrepreneurs du milieu dans leurs démarches de développement de projets mieux-être. Découvrez celle qui se cache derrière l’entreprise Signé Attitude.

LNE : En quoi consiste votre travail exactement ?

A.Carrière : Analyser, écouter et trouver des solutions pour chaque spa, institut ou clinique ! De par mon expérience, déjà 16 ans dans cette industrie, j’ai le privilège d’avoir un coffre à outils bien rempli ! Un jour, je peux faire une visite mystère et ensuite faire des entrevues pour trouver la perle rare en massothérapie/esthétique ou encore faire de la formation en management. D’autres jours, je peux développer un plan marketing visant le développement de nouveaux marchés, augmenter les ventes à partir des clients existants, analyser et optimiser un menu de soins, etc. Chaque situation est différente et requiert des solutions adaptées.

LNE : Quelle est la principale raison de consultation des spas et salons ?

A.Carrière : Je vous dirais qu’il y a 2 raisons majeures selon le type de client :

  •  Il y a des gens qui consultent pour démarrer un institut. Ils ont besoin d’aide pour faire leur plan d’affaires, développer leur menu de soins ou choisir des produits et équipements.
  •  Pour les instituts en opération, c’est davantage pour optimiser les opérations et ainsi déterminer ce qui doit être amélioré pour augmenter les ventes ou améliorer l’expérience client. Cela peut passer par la formation du personnel, l’amélioration du service à la clientèle, le développement d’une stratégie sur les médias sociaux ou prendre un virage médico-esthétique. Chaque institut a ses raisons. Certains clients requièrent ma collaboration parce que les choses vont bien et qu’ils veulent de nouvelles idées et une expertise nouvelle. D’autres parce que les affaires vont moins bien et qu’ils veulent trouver des solutions.

LNE : Quelle erreur ou faux pas voyez-vous le plus souvent dans les établissements pour lesquels on vous engage ?

A.Carrière : Négliger la rentabilité de la boutique, de l’espace vente. Nous sommes dans un milieu de mieux-être et de beauté, l’accent est mis sur les soins et traitements en cabine. Toutefois, il est important de développer un processus de vente agréable et expérientiel afin de maximiser les revenus. C’est une démarche qui peut être inconfortable pour plusieurs. Pour ma part, j’ai une approche plutôt réaliste en ce sens. Après tout, l’experte de la peau c’est l’esthéticienne ! Il faut donc prendre les moyens pour démontrer cette expertise et rendre l’expérience client extraordinaire, agréable pour le personnel et rentable pour l’institut.

LNE : Est-ce que tout le monde peut faire affaire avec un expert-conseil ?

A.Carrière : Bien entendu! Que l’on soit esthéticienne propriétaire sans employé ou institut avec une structure complexe, l’expert-conseil apporte une expertise et un regard objectif. Une première évaluation des besoins est offerte sans frais, ce qui permet d’évaluer les engagements et implications de chacun. Nous pouvons être une ressource spontanée ou prendre en charge les opérations complètes d’un projet, d’un mandat ou d’un spa.

LNE : Si vous aviez que 3 conseils simples et efficaces de gestion à donner à nos lecteurs, quels seraient-ils ?

A.Carrière : Premier conseil : Mettez vos idées en action. Nous rencontrons des esthéticiennes, des directeurs et des propriétaires qui ont d’excellentes idées, mais qui peinent à les mettre en place.
Deuxième conseil : Si vous manquez de temps, entourez-vous des bonnes personnes. Ces personnes vous aideront à réaliser vos idées et permettrons l’atteinte des objectifs. Ce peut être un directeur, un membre de votre équipe, un expert-conseil.
Troisième conseil : Évaluez et ajustez. Vous avez introduit un nouveau soin : évaluer les ventes, évaluer les connaissances et habiletés de votre personnel à ce sujet, évaluer la satisfaction des clients, faites faire une évaluation mystère. À la lumière des résultats, réajustez. Et si vous avez besoin d’aide pour le faire, entourez-vous !

 

** Tel que vu dans Les Nouvelles Esthétiques Spa Canada de novembre-décembre 2016 **