La peau de vos clientes est précieuse

Pierres Précieuses, Rubis, saphir ou Semi-Précieuses, Jade, Opale et Cristaux étincelants… Répandus ou rares, bruts ou taillés, tous captivent, attirent irrésistiblement… Un mélange de mystère et de perfection qui contribue à leur succès dans le domaine de la cosmétologie : l'univers minéral s'infiltre au cœur de nos soins de beauté.

par Jean Claude Bozou – Docteur en Biologie Responsable Scientifique de Gemology

Les minéraux sont utilisés depuis la nuit des temps par
les femmes pour améliorer l’apparence de leur peau.
Cléopâtre enduisait son corps d’un onguent de Malachite, Pierre Sacrée d’Égypte, finement broyée dans de l’huile. D’autres nombreux exemples font état des propriétés des minéraux en Médecine Ayurvédique ou dans la Pharmacopée Chinoise.

Cependant, il a fallu attendre ces dernières années
pour que les cosmétologues utilisent les minéraux par
une approche scientifique des problèmes cutanés.
Aujourd’hui le minéral est devenu une tendance de fond en cosmétique comme l’apparition des actifs végétaux dans les années 80. Cette tendance a été légitimée par la superposition d’une succession d’avancées technologiques et d’un engouement du consommateur pour un retour à la nature. L’utilisation rationnelle des bienfaits des minéraux en cosmétique permet de différencier trois grands types de propriétés.

LES PROPRIÉTÉS PHYSIQUES

Tout d’abord, les minéraux sous forme de microcristaux (taille entre 5 et 10 micromètres) réfléchissent la lumière et permettent ainsi de multiples applications. Ainsi, les filtres solaires devinrent minéraux dans les années 90.

Cette même propriété de réflexion de la lumière est
utilisée pour le maquillage minéral. La variété des
minéraux et de leurs couleurs permet une adaptation
parfaite à la carnation de la peau. Le maquillage minéral a tout d’abord déferlé aux USA puis cette vague, rapidement devenue tsunami, a fait une entrée fracassante en Europe.

Toutefois, l’utilisation la plus spectaculaire des propriétés physiques des minéraux a été initiée par quelques marques pionnières dans le domaine des produits de soin. Les minéraux sous forme de microparticules peuvent être formulés dans des émulsions, des gels ou autres produits de soin.

En calibrant la taille de ces particules de manière
adaptée, elles vont venir combler les rides et le microrelief cutané. Grâce à l’effet de réflexion de la lumière, encore appelée effet « soft focus », nous observerons une diminution de la perception visuelle des rides. Cet effet est immédiat et souvent qualifié d’effet « floutant ».

Le Diamant excelle dans ce rôle; sa structure cristalline
(cubique face centrée) donne un éclat dit adamantin.
On a pu observer une diminution de la perception de la
ride de 60 %. Bien entendu, l’éclat du teint sera magnifié.

L’effet soft focus diminue la perception des rides et
ridules. L’indice de réflexion de la lumière est particulièrement élevé due à la structure cristalline cubique face centrée. Le diamant étant la pierre la plus brillante au monde, son pouvoir « soft focus » est le plus élevé.

Les oligoéléments régulent et catalysent les principales
fonctions cutanées. C’est pourquoi le monde minéral est devenu une source inépuisable d’actifs cosmétiques.
À titre d’exemple :

 

– Le Zinc de la Smithsonite aide à limiter la production
de produits finaux de glycation avancée (AGEs), responsables du vieillissement cutané. Le Zinc active également des métallothionéines, protéines sécrétées en situation de stress qui ont un rôle de protection de l’ADN, il active la prolifération et la différenciation kératinocytaires. Il stimule la prolifération fibroblastique, augmente la production de collagène et d’élastine par les fibroblastes, en agissant notamment au niveau des lysyl oxydases. De plus, le Zinc a une activité anti-inflammatoire au niveau de la peau qui fait intervenir plusieurs mécanismes et a une action antibactérienne. Il sera donc conseillé aux peaux sensibles et acnéiques.

– Le Cuivre de la Malachite, en dehors de son activité
antibactérienne connue depuis longtemps, agit sur
la prolifération cutanée et présente une activité antiradicalaire. Il active la superoxyde dismutase Zn-Cudépendante présente dans l’épiderme. Il sera utilisé
pour son action anti-oxydante, protectrice et boosteur
d’éclat.

LES PROPRIÉTÉS MÉCANIQUES

Les minéraux peuvent être utilisés en cosmétique pour
des activités plus évidentes telles que :
– Les gommages grâce à des particules de minéraux
broyés. Il est important de pouvoir obtenir des
particules parfaitement sphériques afin d’éviter tout
effet irritant.
– Les massages avec des pierres. Il en existe différentes
sortes, depuis le simple positionnement de pierres

chaudes sur des shakras jusqu’au massage avec des
Pierres Semi-Précieuses.
La combinaison des trois types de propriétés, physique,
biologique et mécanique rend les gemmes uniques dans le monde des actifs cosmétiques. Leur association avec des actifs végétaux et biotechnologiques permet une formulation.

CONCLUSION

Les minéraux sont indispensables à la santé et à la
jeunesse de notre peau. Ils apportent les oligo-éléments catalyseurs des principales réactions vitales de nos cellules et, par leurs propriétés physiques, les minéraux sont source de lumière et de chaleur pour la peau.

Désormais, ils doivent au même titre que les actifs
végétaux, être au cœur de la composition des soins
cosmétiques et participer ainsi à leur alchimie.

Cependant, l’utilisation de matières minérales requiert
des techniques pointues et innovantes nécessaires à
leur formulation.

Mélange harmonieux de luxe et d’efficacité, les gemmes micronisées, ou leurs extraits sont désormais les actifs cosmétiques dont la peau sera l’écrin. 􀂄