L’élastine, le complément essentiel au collagène

L'élastine, le complément naturel du collagène, est la principale protéine des fibres élastiques du tissu conjonctif, ou derme. Les composants de cette protéine ont une influence sur l'élasticité et le raffermissement de la peau. Tout comme la protéine du collagène, la protéine de l'élastine est produite par les cellules fibroblastes. Bien que l'élastine ne représente que 2 à 4 % du tissu conjonctif, elle joue un rôle primordial dans l'hydratation de la peau.

 

Les protéines d’élastine et de collagène
Le rôle interactif de l’élastine et du collagène dans la peau
est semblable à celui d’un élastique de caoutchouc main
tenant plusieurs crayons ensemble. L’élastine (l’élastique de caoutchouc) remplit le même rôle lorsqu’elle est combinée aux fibres de collagène (les crayons) : elle lie les fibres

L’effet de l’élasticité
Quand la peau est jeune, les fibres d’élastine sont fines et
extensibles, ce qui permet à la peau de conserver son éclat
et sa souplesse. Malheureusement, le derme change avec l’âge et le tissu conjonctif perd de son élasticité et de son
humidité. Par conséquent, les fibres d’élastine s’épaississent
de manière disproportionnée, ce qui cause des lésions et
abîme ces fibres. À ce moment, le relâchement de la peau et d’autres signes de vieillesse se remarquent davantage, qu’ils soient prématurés ou biologiques.

Le miracle d’une protéine mineure
Tandis que le collagène donne un soutien structurel à la
peau, l’élastine procure l’élasticité. L’élastine est la principale protéine des fibres élastiques présentes dans la matrice extracellulaire des tissus conjonctifs. C’est la principale protéine qui permet à la peau de reprendre sa forme originale après avoir été étirée.

 

LE RÔLE ESSENTIEL DE L’ÉLASTINE
Les fibres élastiques s’entremêlent avec les fibres de collagène pour aider la peau à conserver son hydratation, sa forme et sa densité. À mesure que l’environnement biochimique de la peau vieillit, la quantité de collagène et d’élastine produite par les cellules fibroblastes réduit
considérablement. De plus, les fibres d’élastine se dégénèrent progressivement en raison du vieillissement intrinsèque de la peau, du photo-vieillissement et du stress environnemental.
Cela provoque une augmentation du relâchement des fibre d’élastine accompagnée de signes visibles d’affaissement de la peau, d’une perte de tonicité et de la formation de ridules et de rides.

LE RETOUR EN FORCE DE LA PEAU SAINE
Relevez le défi de l’élasticité! Une peau jeune qui est pincée
et tirée verra un effet de rebond immédiat. Pour une peau mature, l’effet de rebond prendra plusieurs secondes.
Cette différence de réaction est due à la turgescence de la
peau. Une peau jeune a tendance à présenter une protéine d’élastine plus abondante et de plus grande qualité.

Par ailleurs, grâce à une utilisation quotidienne des produits Élastine de Clayton Shagal pour régénérer la production
d’élastine de la peau, qui sont complémentaire aux gels et
concentrés collagènes, le niveau d’élastine similaire à celui d’une peau jeune peut être restitué :
• Les avantages pour une peau jeune ou déshydratée sont la réduction des rougeurs ou de l’inflammation et une
meilleure hydratation, étant donné que les fibres d’élas
tine sont renforcées lorsqu’elles s’entremêlent avec les fibres de collagène.
• Les avantages pour une peau mature et déshydratée
sont une meilleure élasticité et une meilleure turgescence de la peau, une réduction du relâchement de la peau ainsi qu’une amélioration de la rétention de l’humidité et de la souplesse.

À propos de Danielle Dubuc
Ayant à coeur la satisfaction des professionnels du milieu de la beauté, Danielle Dubuc forme et conseille les salons d’esthétique de l’Ontario et du Québec depuis plus de 25 ans, afin de faire connaître
La Maison Clayton Shagal et son expertise mondialement reconnue. Esthéticienne de formation, elle a également été propriétaire d’un salon d’esthétique, ce qui l’a amenée à comprendre parfaitement les besoins de cette clientèle et à devenir formatrice

 

Article publié dans l’édition Novembre-Décembre 2020 Des Nouvelles Esthétiques Spa Canada No.128