L’ESTHÉTIQUE HOLISTIQUE : QUAND LA BEAUTÉ ÉMANE DE L’INTÉRIEUR

Depuis quelques années, le mot holistique valse avec esthétique. Mais d’abord, que signifie réellement holistique ? Le mot vient de « Holos » qui, en grec, signifie « le tout », généralement employé dans les textes religieux en lien avec la « toute-puissance », l’univers, le cosmos.

En médecine naturelle ou en esthétique, une approche holistique stipule qu’elle prend tous les aspects de l’être en considération ; soit son aspect physique, psychologique, émotionnel et spirituel… l’être entier, dans sa globalité.

En esthétique par exemple, cela signifie que, dans une approche holistique, on ne peut pas simplement s’attarder à l’état de la peau ou encore au simple surplus de poids. Il faut songer à travailler aussi en amont, sur l’état d’esprit, l’émotionnel, le blocage qui se cache derrière ce que l’on voit en apparence. En travaillant des techniques énergétiques et holistiques, on pourra obtenir des répercussions positives sur la cause (d’un teint terne, de rougeurs, de silhouette déséquilibrée, par exemple) et non seulement sur le symptôme lui-même. Ainsi, les massages, le reiki, la réflexologie et toutes autres techniques énergétiques travailleront de concert avec les soins et produits prodigués.

Mais d’où provient cet engouement pour les soins holistiques en esthétique ? Cela provient d’abord de l’importante influence des soins orientaux ancestraux dans le domaine. Que l’on pense à l’ayurvéda de l’Inde, à la médecine traditionnelle chinoise, aux massages tibétains, aux soins de beauté japonais ou même aux soins du monde arabe prodigués en Hammam, toutes les approches qui proviennent de l’Orient englobent l’être dans son entièreté. Dans la culture orientale, les rituels beauté sont toujours fort spirituels et s’effectuent dans un grand respect du corps… et de l’esprit. En soignant notre physique, en le chérissant, on soigne aussi notre mental !

Et comme on le sait… la beauté vient de l’intérieur !

Mais qu’est-ce que l’on veut dire par là plus précisément ? « On a qu’à penser à lorsque nous souffrons d’un rhume, d’une migraine ou de toute autre maladie », explique Anne Loiselle, Thérapeute en santé globale et auteure, « notre corps, alors occupé à combattre les douleurs, a bien de la difficulté à exprimer sa beauté. Et qu’arrive-t-il lorsque nous sommes en santé, que nous mangeons bien, dormons bien et sommes « bien dans notre peau » – cette phrase parle d’elle-même- , eh bien nous affichons un teint radieux, l’œil est pétillant et la posture est droite et impose une confiance qui ajoute à la beauté de l’apparence ».

Ainsi, la souffrance et la douleur physique ont souvent une répercussion sur l’apparence, mais les émotions négatives et la souffrance émotionnelle aussi ! « En médecine occidentale, on a mal, on met un plaster (un médicament) ! Ça fait du bien sur le coup, certes, mais cela ne règle pas le problème à sa base ! », ajoute Mme Loiselle.

C’est un peu le même concept avec l’esthétique classique : on a des rougeurs ? On applique telle crème ! La rougeur diminue, mais a-t-on réellement travaillé sur sa cause afin de l’atténuer peut-être plus lentement, mais plus sûrement plus profondément et surtout, définitivement ?

« Les rougeurs ou autres problématiques de peau sont souvent les conséquences de l’alimentation industrialisée, de l’alcool, du rythme de vie effréné et de l’état du mental. Si l’on n’est pas bien, cela se reflète directement sur le point faible de notre corps et apparaît en surface. Aussi, certains blocages des circulations, et bien entendu de certaines émotions non contrôlées, peuvent se refléter à l’extérieur », explique Madame Arlette Gilet, Spécialiste en esthétique énergétique. « Nous ne suivons plus les saisons, nous ne respectons plus notre rythme naturel. Et après on s’étonne de ne pas être aussi beau qu’on le souhaiterait ! Pour avoir une énergie optimale qui pousse notre pleine beauté à s’épanouir, il faut vivre en harmonie avec la nature et avec le respect du rythme des saisons ! La Médecine traditionnelle chinoise a compris cela depuis des millénaires ! », ajoute-t-elle.

Traiter l’être à tous ses niveaux, Madame Enaam Takla, esthéticienne du Bio-Spa Enaam et précurseur en esthétique holistique, l’a compris depuis ses débuts il y a plus de 20 ans. « Je n’ai jamais cru en un soin basique qui ne cible qu’une problématique du visage. Depuis toujours, je plonge mes clients dans un état d’esprit qui le ramène à lui-même avant de prodiguer un soin. Et même si c’est le visage qui est le focus premier, le corps entier est travaillé », affirme-t-elle.

Éliette Caron, réflexologue, réalise souvent à quel point ses traitements de réflexologie plantaire ont une répercussion directe sur la beauté physique et l’éclat du visage de ses clients. « Les gens viennent me consulter pour rééquilibrer leur énergie, pour travailler sur certaines douleurs ou encore que pour se relaxer, mais je constate à quel point ils ressortent toujours… plus beaux ! » Selon elle aussi, l’unique apaisement de la douleur, voire son oubli, permet à la beauté d’exploser, d’émaner. « Lorsque les gens abandonnent leur sensation d’inconfort physique, on aperçoit immédiatement des résultats sur l’éclat du visage. Nous sommes composés de cellules, quand celles-ci sont heureuses parce qu’on prend soin d’elles, tout le corps s’anime et nous en remercie ! ajoute-t-elle en riant ! » Tout est relié, et de plus en plus, les mondes des soins énergétiques et de l’esthétique se rapprochent et se découvrent d’innombrables points communs.

Ainsi, que ce soit via la réflexologie, le massage, des manipulations vibratoires ou des drainages, les approches énergétiques apportent un immense plus au domaine de l’esthétique.

« Dès que j’ai commencé à toucher les gens, j’ai ressenti une énergie étonnante que j’avais de la difficulté à comprendre », lance Caroline Boily, esthéticienne de Solarine Soins et Beauté à Québec. « J’ai donc cherché des réponses à mes interrogations et des gens sont arrivés sur mon chemin pour m’aider et m’accompagner de ce sens. Pour moi, dès mes débuts en esthétique il y a 13 ans, il était évident que jamais je ne pourrais exercer mon métier de façon « traditionnelle ». Il était clair et obligatoire pour moi de travailler au niveau du corps certes, mais aussi de l’âme et de l’esprit. Nous sommes un tout ! L’autre c’est moi, nous devons travailler dans l’amour inconditionnel. »

APPRENEZ-EN PLUS SUR L’ESTHÉTIQUE HOLISTIQUE AVEC DALI SANSCHAGRIN EN PARTICIPANT AU DÉJEUNER RÉSEAUTAGE DU 23 AVRIL 2018.

RÉSERVEZ VOTRE PLACE ICI.

** Article par Dali Sanschagrin, journaliste et auteure du livre Beauté sans Chirurgie, à paraître dans l’édition franco de mai-juin des Nouvelles Esthétiques Spa Canada **